Formation Illustrator Perfectionnement Lyon

Avatar de l’utilisateur
(0 examen)
600,00 €
Notre formation vous permettra de maîtriser les fonctionnalités principales du logiciel Adobe Illustrator. Apprenez à maitriser la conception d'objets, faire des illustrations complexes et préparer des documents en vue d'impressions.
600,00 €

Formation Illustrator Perfectionnement Lyon

Formation-illustrator-lyon

Notre formation Illustrator Perfectionnement vous permettra d’acquérir les fonctionnalités avancées de ce logiciel. En outre il vous permettra de créer des logotypesdes pictogrammes et des illustrations ainsi que des chartes graphique destiné à l’impression ou au web. En effet, Illustrator est la référence pour la création vectorielle de sa catégorie.

Toutes nos formations sont dispensées par des professionnels de la communication en activité. Ainsi vous serez formé, conseillé et guidé par des directeurs artistiques et chef de projet com.

A quoi sert Illustrator ?

1 Session par mois.

Pour vous pré-inscrire ou pour toutes demandes d’information,
nous contacter au 06 111 777 61
Pour une inscription via votre espace “Mon compte formation”

mon compte formation CPF

Standard de la création vectorielle, Illustrator est en conséquent le logiciel de référence pour toutes les créations d’illustration. Mais aussi pour la production professionnelles à destination de l’impression. Egalement de la création de logotypes, en passant par les cartes de visite, les affiches, les magazines et tous les supports de communication de l’entreprise. En outre il vous propose également des outils pour la production de documents richmedia. Et des fonctionnalités pour du graphisme en ligne en adoptant des outils et des normes Web.

En raison de ces performances; artistes, graphistes, directeurs artistiques, concepteurs, maquettistes, créateurs de sites Web, … vous y trouverez l’ensemble des fonctionnalités dont vous aurez besoin. Enfin, seul ou intégré aux suites proposées par Adobe, Illustrator vous permettra de réaliser toutes sortes documents de qualité professionnelle avec, pour seule limite, votre imagination.

De plus, vous pourrez facilement le coupler avec une palette graphique afin de profiter au mieux de la création vectorielle.

Notre Formation Illustrator Perfectionnement Lyon

Notre Formation Illustrator Perfectionnement Lyon, est axées sur la pédagogie et les ateliers pratiques, vous permettront d’acquérir rapidement les principes fondamentaux de l’illustration vectorielle et la maîtrise des principales fonctionnalités du logiciel :

  • Prise en main des outils et de l’interface,
  • Découverte des principes et pratique des courbes de Bézier,
  • Méthodes d’élaboration et réalisation de différents types d’illustrations,
  • Travail approfondi sur le texte et la mise en forme vectorielle,
  • Importation et utilisation de modèles,
  • Définition des paramètres d’exportation pour l’impression ou le Web.
Vous pouvez télécharger la version d’essai d’Illustrator sur le site d’Adobe : 
Formation Illustrator Initiation logo-mon-compte-formation 3 jours 900,00 € TTC
Formation Illustrator Perfectionnement logo-mon-compte-formation 2 jours 600,00 € TTC
Formation Illustrator PAO logo-mon-compte-formation 5 jours 1400,00 € TTC
Formation Illustrator sur-mesure (intra-entreprise) logo-mon-compte-formation Sur devis

Prise en main des outils et de l’interface

Découvrir le panneau Outils

Illustrator vous permet de créer des dessins vectoriels, c’est-à-dire faits à partir de courbes et de lignes définies par des formules mathématiques.

-Pour créer vos illustrations, des outils sont mis à votre disposition dans le panneau Outils.

Pour afficher le panneau Outils, faites FenêtreOutils.

Le panneau Outils peut être affiché sur une ou deux colonnes au choix, en cliquant sur les flèches en haut à droite de sa barre.

Ce panneau est divisé en dix parties :

IMAGES/04SF02N.png

Pour afficher une série d’outils complémentaires, cliquez et maintenez le bouton de la souris enfoncé pendant quelques secondes sur les outils ayant une petite flèche en bas à droite de l’icône.

IMAGES/04SF03N.png

Pour détacher une série d’outils, cliquez et maintenez le bouton de la souris enfoncé quelques secondes sur un outil ayant une petite flèche en bas à droite puis, lorsque tous les outils liés sont affichés, faites glisser la souris sur le bouton images/ix86.png visible à l’extrémité droite de la série d’outils : les outils se détachent du panneau d’outils et deviennent un petit panneau indépendant, se déplaçant et se fermant comme tous les autres panneaux.

Ci-dessous, avec une interface claire, voici les outils déployés.

images/c_048.png

Découvrir les panneaux d’Outils personnalisés

Un panneau d’outil c’est bien, un panneau d’outils personnalisé, c’est mieux !

Pour créer un panneau d’outils personnalisé, ouvrez le menu Fenêtre – Outils – Nouveau panneau Outils. Nommez-le et cliquez sur OK.

images/04SF85N.png

Le panneau créé est vide à l’exception des pastilles de couleurs.

Faites glisser les outils du panneau principal vers le panneau personnalisé.

Pour changer l’ordre des outils présents dans le panneau, appuyez sur Alt (PC) ou Option (Mac) et glissez les outils dans l’ordre voulu.

Via le menu Fenêtre – Outils – Gérer le panneau Outils vous pouvez supprimer, renommer et créer de nouveaux panneaux qui correspondront à vos pratiques de travail.

images/04sf86N.png

Découvrir l’interface de l’application

Lancez l’application Adobe Illustrator CC :

Voici l’interface après ouverture d’un document :

IMAGES/01SF04N.png

Illustrator sur PC

IMAGES/01SF03N.png

Illustrator sous Mac

Feuille

La surface de travail se situe sur la totalité de la fenêtre. Seuls les éléments situés dans le plan de travail seront imprimés.

Plans de travail

Ils représentent la zone sur laquelle vous allez travailler et qui sera imprimée. Ils sont représentés par des lignes continues noires. Par défaut, le plan de travail est de la taille d’une page de format A4 soit 21 x 29,7 cm (ou 595,28 pt x 841,89 pt).

Le format du plan de travail est défini lors de la création d’un nouveau document (par défaut, il est de la même taille que la page).

Il vous est possible de créer jusqu’à 100 plans de travail différents (cf. Les plans de travail dans le chapitre Documents).

Pour afficher ou masquer les plans de travail :

Affichage – Afficher ou Masquer les plans de travail ou CtrlShift H (PC) ou CmdShift H (Mac)

Les plans de travail sont également gérables grâce à un panneau dédié.

IMAGES/01SF05N.png

Limites de page et surface imprimable

Beaucoup d’imprimantes ne peuvent pas imprimer jusqu’au bord de la feuille. Les limites d’impression sont représentées par les lignes en pointillés à l’intérieur du plan de travail.

Pour afficher ou masquer les limites d’impression :

Affichage – Afficher ou Masquer les limites d’impression

Pour modifier manuellement la position des limites d’impression et ainsi modifier la zone imprimable, sélectionnez l’outil IMAGES/01SF06N.png (cet outil fait partie de la série d’outils de l’outil IMAGES/01SF07N.png du panneau Outils). Cliquez ensuite dans votre document, à l’endroit où vous souhaitez positionner l’angle inférieur gauche des limites de page.

Pour revenir à la configuration initiale, réalisez un double clic sur l’outil IMAGES/01SF06N.png.

Pour configurer la surface imprimable :

Fichier – Imprimer ou Ctrl P (PC) ou Cmd P (Mac)

Les options de cette boîte de dialogue dépendent des drivers de l’imprimante choisie.

Les panneaux et les docks

En dehors des panneaux présents par défaut dans l’espace de travail (CouleurNuancierContourCalques…), de nombreux autres panneaux sont disponibles. Tous les panneaux peuvent être agencés à l’écran selon vos besoins. À l’origine, ils sont groupés dans un espace appelé le Dock.

IMAGES/01SF08N.png

Pour afficher ou masquer tous les panneaux, appuyez sur la touche Tab.

Pour réduire les panneaux d’un dock en icônes, cliquez sur le bouton images/i28.png visible dans le coin supérieur droit du dock concerné.

Pour afficher les panneaux d’un dock en entier, cliquez sur le bouton images/i29.png visible dans la partie supérieure du dock correspondant.

– Pour réduire/développer les panneaux d’un dock, vous pouvez aussi cliquer sur la barre de titre du dock concerné.

 Par défaut, l’interface utilisateur est désormais gris foncé afin de mieux isoler visuellement l’espace de travail des outils, comme pour les autres logiciels d’Adobe. Pour adapter la densité de cette interface à vos goûts et besoins, ouvrez le menu Édition (PC) ou Illustrator (Mac) – Préférences – Interface utilisateur.

IMAGES/01SF09N.png
IMAGES/01SF10N.png

Pour masquer les panneaux d’un groupe de panneaux, faites un double clic sur l’onglet d’un panneau du groupe correspondant : seuls les onglets des panneaux du groupe restent visibles dans le dock.

Pour activer un panneau, cliquez sur son onglet si celui-ci est visible ; s’il ne l’est pas, cliquez sur le nom du panneau concerné dans le menu Fenêtre.

Les panneaux liés au texte sont accessibles par le menu Fenêtre – Texte.

Pour fermer un panneau, faites un clic droit sur son onglet puis cliquez sur l’option Fermer ou cliquez sur son nom dans le menu Fenêtre.

Pour détacher un panneau d’un groupe de panneaux, faites glisser son onglet en dehors du dock ; vous pouvez aussi détacher un groupe de panneaux d’un dock en faisant glisser sa barre de titre en dehors du dock.

Pour déplacer un panneau, faites glisser son onglet vers sa nouvelle position, dans le même ou dans un autre groupe de panneaux ; dans le cas d’un autre groupe, celui-ci peut faire partie du même dock ou d’un autre.

Pour créer un groupe de panneaux, faites glisser entre deux groupes existants l’onglet du premier panneau devant être inséré dans le nouveau groupe puis lâchez le bouton de votre souris lorsque vous visualisez un trait horizontal à l’emplacement souhaité.

Pour créer un dock, faites glisser à droite ou à gauche d’un dock existant le premier panneau ou le premier groupe de panneaux devant être inséré dans le nouveau dock puis lâchez le bouton de votre souris lorsque vous visualisez un trait vertical à l’emplacement souhaité.

Pour utiliser un espace de travail déjà préprogrammé, cliquez sur le menu Fenêtre, pointez l’option Espace de travail puis cliquez sur l’option désirée. Vous pouvez également utiliser le menu déroulant des espaces de travail situé sur le panneau des options en haut à droite.

IMAGES/01SF12N.png

L’option Les indispensables permet de retrouver l’espace de travail d’origine : par défaut les panneaux du dock sont réduits en icône. Lorsqu’il n’y a plus de panneau ou de groupe dans un dock, celui-ci disparaît automatiquement.

Les fenêtres de document

Par défaut, lorsque vous ouvrez un document, celui-ci affiche son contenu dans une fenêtre à laquelle est associé un onglet reprenant le nom du document. Si plusieurs documents sont ouverts, vous visualisez les onglets correspondants dans l’espace de travail, formant ainsi un groupe de fenêtres.

Si plusieurs documents sont ouverts, modifiez l’ordre de la fenêtre d’un document en faisant glisser son onglet vers le nouvel emplacement.

Pour détacher une fenêtre du groupe de fenêtres et ainsi rendre cette fenêtre flottante, faites glisser l’onglet correspondant hors du groupe.

Vous pouvez aussi activer le document concerné en cliquant sur son onglet puis utiliser la commande Fenêtre – Disposition – Faire flotter dans la fenêtre.

Pour détacher toutes les fenêtres du groupe et ainsi rendre toutes ces fenêtres flottantes, utilisez la commande Fenêtre – Disposition – Tout faire flotter dans les fenêtres.

Pour ancrer une fenêtre de document flottante au groupe de fenêtres, faites glisser sa barre de titre au niveau des onglets des autres fenêtres du groupe.

Pour ancrer toutes les fenêtres de document flottantes et ainsi former un groupe de fenêtres, utilisez la commande Fenêtre – Disposition – Intégrer toutes les fenêtres.

Pour afficher les fenêtres des documents en Mosaïque ou en Cascade, cliquez sur l’option correspondante du menu Fenêtre – Disposition.

La barre d’état

Cette barre se situe en bas à gauche de votre écran. Elle affiche le pourcentage de zoom de votre page, les plans de travail disponibles et sur la droite apparaît par défaut l’outil actif.

Pour modifier le type d’information visible dans la zone de droite, cliquez sur Afficher et choisissez l’option voulue :

images/GEN_004.png

Une coche apparaît à gauche de l’élément actif.

Synchroniser les paramètres

La synchronisation des paramètres a été supprimée depuis la version CC2015.2. Il faut désormais passer par l’import et l’export des paramètres via le menu Fichier – Mes paramètres.

Découverte des principes et pratique des courbes de Bézier

Découverte des principes et pratique des courbes de Bézier

Introduction

L’outil Plume est un des outils les plus utilisés dans Illustrator pour les dessins vectoriels. Il a plusieurs fonctions : tracer des droites, des polygones ouverts ou fermés ainsi que des courbes (appelées courbes de Bézier).

images/c4001.png

Tracer des courbes

Les courbes de Bézier

Le système de création des courbes a été créé dans les années 60 par Pierre Bézier, ingénieur chez Renault, le but étant de traduire mathématiquement une courbe dessinée à la main. Il parvint à la conclusion que toute courbe était définie à partir de quatre points.

Les courbes de Bézier sont constituées de deux points d’ancrage, deux points directeurs et deux lignes directrices.

images/c4013.png

Il existe trois types de points d’ancrage : le point d’inflexion, le point de sommet et le point mixte (terme employé dans l’ouvrage pour une plus grande facilité d’usage). Chacun de ces points permet de créer une forme typique.

Créer un point d’inflexion

Ce qui caractérise ce point est que la courbe passe par le point d’ancrage mais ne change pas de direction, et que les deux lignes directrices se déplacent simultanément.

Sélectionnez l’outil Plume IMAGES/05SF01N.png.

Faites un premier clic pour positionner le premier point d’ancrage puis maintenez le bouton de la souris enfoncé.

Réalisez un cliqué-glissé dans la direction que doit prendre la courbe pour créer la première ligne directrice.

Lâchez le bouton de la souris pour positionner le premier point directeur.

images/c4015.png

Faites un deuxième clic un peu plus loin pour positionner le deuxième point d’ancrage puis maintenez le bouton de la souris enfoncé.

Ici, l’affichage des repères commentés facilite l’alignement.

IMAGES/05SF05N.png

Réalisez un cliqué-glissé dans la direction que doit prendre la courbe pour créer la deuxième ligne directrice.

Lâchez le bouton de la souris pour positionner le deuxième point directeur.

images/C_073.png

Sélectionnez l’outil Sélection IMAGES/icp90.PNG pour arrêter la création de la courbe.

Créer un point de sommet

La caractéristique d’un point de sommet est que la courbe passe par le point d’ancrage et change de direction ; les deux lignes directrices sont indépendantes.

Sélectionnez l’outil Plume IMAGES/05SF01N.png.

Cliquez à l’endroit où vous souhaitez que débute votre courbe et faites glisser le pointeur dans la direction que doit prendre la courbe pour dessiner la ligne directrice.

Un peu plus loin, cliquez à l’endroit où vous voulez placer votre second point d’ancrage et faites glisser le pointeur dans la direction que doit prendre la courbe pour dessiner la ligne directrice.

Maintenez la touche Alt (PC) ou Option (Mac) enfoncée.

Cliquez sur le dernier point directeur, et faites-le glisser jusqu’à l’endroit où vous voulez le poser.

Lâchez la touche Alt (PC) ou Option (Mac).

Un peu plus loin, cliquez à l’endroit où vous voulez placer votre troisième point d’ancrage et faites glisser le pointeur dans la direction que doit prendre la courbe pour dessiner la ligne directrice.

Sélectionnez l’outil Sélection IMAGES/icp90.PNG pour arrêter le tracé.

images/c4018.png

Créer un point mixte

Un point mixte est le mélange d’un point d’inflexion et d’un point de polygone : d’un côté nous avons une courbe et de l’autre une ligne droite.

Pour concevoir un point mixte en partant d’un point d’inflexion, sélectionnez l’outil Plume IMAGES/05SF01N.png.

Cliquez à l’endroit où vous voulez que débute votre tracé, faites glisser le pointeur dans la direction de la courbe pour dessiner la ligne directrice, puis lâchez le bouton de la souris pour poser le point directeur.

Un peu plus loin, cliquez à l’endroit où vous voulez placer votre second point d’ancrage et faites glisser le pointeur dans la direction de la courbe pour dessiner la ligne directrice puis lâchez le bouton de la souris pour poser le point directeur.

Tout en maintenant la touche Alt (PC) ou Option (Mac) enfoncée, cliquez sur le dernier point directeur et faites-le glisser pour l’amener sur le point d’ancrage (le pointeur devient blanc).

Lâchez la touche Alt (PC) ou Option (Mac).

Un peu plus loin, cliquez à l’endroit où vous voulez placer votre troisième point d’ancrage.

Sélectionnez l’outil Sélection IMAGES/icp90.PNG pour arrêter le tracé.
images/c4020.png

Pour concevoir un point mixte en partant d’un point de polygone, sélectionnez l’outil Plume IMAGES/05SF01N.png.

Cliquez à l’endroit où vous voulez que débute votre tracé.

Un peu plus loin, cliquez pour placer votre second point d’ancrage.

Recliquez sur ce second point d’ancrage et faites glisser le pointeur dans la direction de la courbe pour dessiner la ligne directrice puis lâchez le bouton de la souris pour poser le point directeur.

Un peu plus loin, cliquez à l’endroit où vous voulez placer votre dernier point d’ancrage, faites glisser le pointeur dans la direction de la courbe pour dessiner la ligne directrice puis lâchez le bouton de la souris pour poser le point directeur.

Sélectionnez l’outil Sélection IMAGES/icp90.PNG pour arrêter le tracé.
images/c4022.png

Méthodes d’élaboration et réalisation de différents types d’illustrations

Travail approfondi sur le texte et la mise en forme vectorielle

Travail approfondi sur le texte :

Formater un texte saisi

Nous allons voir comment mettre en forme le texte saisi (choix des polices, de la taille, de la graisse, de l’approche, etc.). Comme pour tous les outils, la barre de contrôle présente les réglages de base. Pour un paramétrage plus poussé, il faudra recourir aux panneaux Caractère et Paragraphe.

Pour ouvrir ces panneaux, cliquez sur les liens Caractère et Paragraphe. Les panneaux seront alors affichés contextuellement. Vous pouvez également les ouvrir à partir du menu Fenêtre – Texte – Caractère/Paragraphe ou des raccourcis Ctrl T (PC) ou Cmd T (Mac) pour le panneau Caractère et CtrlAlt T (PC) ou CmdAlt T (Mac) pour le panneau Paragraphe. Dans ce cas, les panneaux seront affichés depuis le dock.

IMAGES/06SF08N.png

 Sélectionnez le texte à éditer.

IMAGES/06SF09N.png

Pour changer la police, sélectionnez la police de votre choix dans la liste déroulante Définir la famille de polices.

Que vous accédiez à la sélection des polices par le panneau Contrôle ou par le panneau Caractère, vous bénéficierez de ces mêmes fonctionnalités. Notez que si vous avez déjà utilisé des polices dans votre document, vous pouvez utiliser la commande Texte – Polices récentes puis cliquer sur la police de votre choix.

La liste des polices propose un aperçu et indique le type de police « TT » pour TrueType, « O » pour OpenType, « A » pour PostScript et « Tk » pour Typekit (service de polices accessible avec l’abonnement au Creative Cloud d’Adobe).

images/06SF10N.png

Filtrez l’affichage des polices avec le menu déroulant pour n’afficher qu’un certain type de polices, selon les objectifs de votre travail.

images/06SF11N.png

Vous pouvez également filtrer en n’affichant que les polices Typekit, les favorites ou les polices similaires à celles en usage.

images/06SF12N.png

Définissez vos polices favorites en cliquant sur l’étoile située en regard de chaque intitulé de police.

images/06SF13N.png

Cliquez en haut à droit sur le bouton pour ajouter des polices Typekit. Vous serez redirigé vers le site de Typekit auquel vous avez accès avec votre abonnement Adobe Creative Cloud.

images/06SF14N.png

Pour changer la taille de caractères, sélectionnez la taille voulue dans la liste déroulante Définir le corps de la police ou saisissez la taille puis appuyez sur la touche Entrée.

IMAGES/06SF15N.png

Pour Définir le crénage entre deux caractères, positionnez le point d’insertion entre les deux caractères puis sélectionnez la valeur attendue dans la liste correspondante images/textcren.png ou saisissez-la puis appuyez sur la touche Entrée.

images/62ec02a.png

Le crénage contrôle l’espacement des caractères deux à deux de part et d’autre du point d’insertion.

Pour modifier l’approche, sélectionnez le bloc de texte ou les caractères concernés puis sélectionnez la valeur attendue dans la liste Définir l’approche des caractères sélectionnés images/textapp.png ou saisissez-la puis appuyez sur la touche Entrée.

images/62ec02.png

L’approche espace uniformément plusieurs caractères d’un texte sélectionné.

Les valeurs positives écartent les caractères tandis que les valeurs négatives les rapprochent. L’approche se mesure en millièmes de cadratin (em/1000).

Si besoin est, affichez des options supplémentaires en cliquant sur l’option Afficher les options du menu IMAGES/04SF32N.png du panneau Caractère.

IMAGES/06SF16N.png

Si vous avez affiché le panneau Caractère en cliquant sur le lien Caractère du panneau Contrôle, vous visualisez déjà les options supplémentaires.

IMAGES/06SF17N.png

Pour changer la largeur des lettres, sélectionnez le pourcentage voulu dans la liste déroulante Echelle horizontale ou saisissez la taille en pourcentage puis appuyez sur la touche Entrée.

IMAGES/06SF18N.png

Pour changer la hauteur des lettres, sélectionnez le pourcentage voulu dans la liste déroulante Echelle verticale ou saisissez la taille en pourcentage puis appuyez sur la touche Entrée.

IMAGES/06SF19N.png

Pour mettre une lettre en indice, sélectionnez-la puis, dans la liste déroulante Définir le décalage vertical, sélectionnez une valeur négative ou saisissez une taille négative et validez en appuyant sur la touche Entrée.

IMAGES/06SF20N.png

Pour mettre une lettre en exposant, sélectionnez-la puis, dans la liste déroulante Définir le décalage vertical, sélectionnez une valeur positive ou saisissez une taille positive puis validez en appuyant sur la touche Entrée.

Pour appliquer une rotation à des caractères, sélectionnez-les puis, dans la liste déroulante Rotation des caractères, saisissez une valeur et validez en appuyant sur la touche Entrée ; une valeur positive effectue une rotation dans le sens inverse des aiguilles d’une montre tandis qu’une valeur négative effectue une rotation dans le sens des aiguilles d’une montre.

IMAGES/06SF21N.png

Les styles de caractères usuels sont accessibles par une barre d’icônes en bas du panneau. Dans l’ordre, de gauche à droite : grandes capitales, petites capitales, exposant, Indice, souligné et barré.

IMAGES/06SF22N.png

Votre texte reprend les attributs Fond et Contour par défaut images/couldef.png, soit un fond noir sans contour. Pour changer la couleur de fond de votre texte, affichez, si besoin, le panneau Couleur par Fenêtre – Couleur (F6).

Si besoin, cliquez sur le témoin Fond images/i026.png visible à gauche du panneau Couleur.

Choisissez votre couleur en cliquant dans le Spectre des couleurs du panneau Couleur.

IMAGES/06SF23N.png

Pour appliquer un contour et pas de fond, cliquez sur la double flèche Permuter le fond et le contour images/couldef.png du panneau Outils ou faites Shift X.

images/C5_011c.png

Illustration des différentes possibilités d’application des couleurs.

Pour modifier l’orientation d’un objet texte, sélectionnez l’objet texte concerné puis faites : Texte – Orientation du texte – Horizontale ou Verticale.

images/c50125013.PNG
Le panneau Infos affiche la police, la taille et la valeur de crénage ou d’approche du texte sélectionné (l’outil IMAGES/06SF01N.png doit être activé).

L’outil Texte tactile

L’outil Texte tactile permet de modifier l’aspect des caractères individuellement. Il est accessible par le bouton Outil Texte tactile du panneau Caractère ou à partir de l’outil Texte – Retouche de texte du panneau Outils.

Cliquez sur le bouton Outil Texte tactile.

IMAGES/06SF24N.png

Cliquez sur le caractère à transformer.

images/corr_025.png

Déformez le caractère en tirant sur les poignées de son enveloppe et/ou faites-le pivoter avec le point d’ancrage situé au-dessus.

images/corr_026.png

Le texte modifié reste éditable. Sélectionnez le caractère transformé et saisissez à la place une autre lettre qui aura les mêmes caractéristiques.

images/corr_027.png

Insérer des caractères spéciaux

Sélectionnez l’outil Texte IMAGES/06SF01N.png.

Cliquez, dans un bloc de texte, à l’endroit où vous souhaitez insérer le caractère spécial.

Ouvrez le panneau Glyphes par Fenêtre – Texte – Glyphes.

Sélectionnez la police contenant le caractère à insérer dans la liste visible en bas à gauche de la fenêtre.

IMAGES/06SF25N.png

Faites un double clic sur le caractère à insérer.

Un menu contextuel permet de choisir des variantes pour les caractères qui en disposent. Il est matérialisé par un petit triangle noir en bas à droite des caractères concernés.

IMAGES/06SF26N.png

Modifier la casse des caractères

La casse correspond aux combinaisons de majuscules et de minuscules.

Cliquez sur le bloc texte concerné ou sélectionnez les caractères concernés.

Texte – Modifier la casse

Cliquez sur l’option correspondant au type de modification à effectuer :

CAPITALES

Toutes les lettres passent en majuscules.

minuscules

Toutes les lettres passent en minuscules.

Première lettre des mots en majuscules

La première lettre de chaque mot passe en majuscule.

Casse de la phrase

La première lettre de la phrase passe en majuscule.

images/06ec43v3.png

Utiliser les polices OpenType

Les polices OpenType ont été conçues par plusieurs éditeurs pour permettre la compatibilité multiplate-forme et multilingue ; elles peuvent contenir plus de 65 000 glyphes alors qu’une police PostScript traditionnelle se limite à 256 glyphes (un glyphe est une forme spécifique que peut revêtir un caractère ; dans certaines polices, la même lettre peut être représentée sous plusieurs formes). Un seul fichier de polices peut offrir des glyphes particuliers tels que les vraies petites capitales, les fractions, les lettres ornées, les chiffres arabes non alignés… ce qui permet de limiter le nombre de polices utilisées dans un même document.

Le panneau OpenType permet de définir des propriétés spécifiques aux polices OpenType.

Attention : les polices OpenType ne proposent pas toutes les mêmes possibilités d’enrichissement typographique. Il est donc normal qu’avec des polices basiques comme l’Arial, certaines fonctions soient grisées et non disponibles.

Sélectionnez les caractères concernés.

Fenêtre – Texte – OpenType ou CtrlAltShift T (PC) ou CmdOptionShift T (Mac)

IMAGES/06SF27N.png

Sélectionnez une des options de la liste Chiffre pour styliser vos chiffres :

Chiffres alignés tabulaires 

Hauteur et largeur identiques

Chiffres alignés proportionnels 

Hauteur fixe, largeur variable

Chiffres elzéviriens proportionnels 

Hauteur et largeur variables

Chiffres elzéviriens tabulaires 

Hauteur variable, largeur fixe

images/n6csg.png

Sélectionnez dans le menu déroulant Position la position verticale du caractère sélectionné :

Exposant/Supérieur

Pour mettre sous forme d’exposant.

Indice/Inférieur

Pour mettre sous forme d’indice.

Numérateur

Pour mettre sous forme de numérateur de fraction.

Dénominateur

Pour mettre sous forme de dénominateur de fraction.

images/n6csi.png

Utilisez les boutons visibles en bas du panneau pour appliquer des propriétés particulières :

images/opty-1.png Ligatures standard

Pour conserver les ligatures classiques (la ligature est l’élément graphique qui relie deux lettres).

images/opty-2.pngVariantes contextuelles

Pour activer les ligatures contextuelles et de connexion. Exemples :

Police Caflish Script Pro sans l’attribut Variantes contextuelles

images/0817sf2.png

Police Caflish Script Pro avec l’attribut Variantes contextuelles

images/0818sf2.png
images/opty-3.png Ligatures conditionnelles

Pour obtenir des ligatures plus ornées que les ligatures standard.

images/opty-4.png Lettre italique ornée

Pour embellir les lettres.

images/opty-5.png Variantes stylistiques

Pour embellir vos lettres par des variantes diverses :

images/6csj.png
images/opty-6.png Variantes de titrage

Pour embellir les lettres en majuscules.

images/opty-7.png Ordinaux

Pour mettre en exposant les lettres telles que ”ème” après un chiffre ; exemple : 3ème.

images/opty-8.png Fractions

Pour modifier le positionnement des chiffres de part et d’autre d’une barre de fraction :

images/6csk.png

Placer un texte le long d’un tracé ouvert

Vous pouvez écrire votre texte le long d’une courbe que vous aurez préalablement dessinée. La courbe et le texte seront alors indissociables.

Saisir le texte

Dessinez une courbe à l’aide de l’outil Plume IMAGES/05SF01N.png.

Sélectionnez l’outil Texte curviligne IMAGES/06SF06N.png ou l’outil Texte curviligne vertical IMAGES/06SF06N.png.

Cliquez sur la courbe à l’endroit où vous souhaitez commencer la saisie du texte.

Saisissez votre texte.

images/c6ics_a.png

Le sens du texte est lié au point de départ et de fin du tracé. Pour mieux comprendre, regardez l’illustration d’exemple ; les points ”A” sont les points de départ des tracés et les points ”B” les points d’arrivée :

images/c6ics_c.png

Déplacer le texte sur le tracé

Activez l’outil Sélection directe IMAGES/icp101.PNG puis cliquez sur le texte du tracé pour le sélectionner.

Pointez le curseur images/CORR-026.png visible au début du texte, cliquez puis faites-le glisser le long du tracé.

IMAGES/CORR-022.PNG

Inverser le sens du texte

Activez l’outil Sélection directe IMAGES/icp101.PNG puis cliquez sur le texte du tracé pour le sélectionner.

Pointez le curseur images/CORR-027.png visible au centre du texte, cliquez puis faites-le passer de l’autre côté du tracé.

images/CORR-024.PNG

Pour positionner le texte sous la ligne tout en gardant la direction, sélectionnez votre objet à l’aide de l’outil Sélection IMAGES/icp90.PNG puis appliquez une valeur négative élevée de décalage vertical en sélectionnant une valeur dans la liste déroulante Définir le décalage vertical images/textdec.png du panneau Caractère (Fenêtre – Texte – Caractère).

IMAGES/06SF57N.png

Appliquer des effets sur le texte curviligne

Illustrator vous permet de modifier l’orientation de vos lettres sur le tracé.

Sélectionnez le texte curviligne avec l’outil Sélection IMAGES/icp90.PNG.

images/6cs044a.png

 Texte – Texte curviligne

Sélectionnez une de ces options :

Arc-en-ciel

C’est l’option par défaut : le milieu de la base de chaque lettre du texte curviligne touche le tracé ou reste parallèle au tracé.

images/6cs044b.png

Inclinaison

Le bas des lettres reste tangent au tracé tandis que l’ensemble des lettres reste vertical.

images/6cs044c.png

Ruban3D

Le bas des lettres reste horizontal, tandis que le reste des lettres suit le mouvement du tracé qui les guide.

images/6cs044d.png

Marche d’escalier

Le bord gauche du bas des lettres reste fixé au tracé et les lettres restent bien verticales.

images/c6ics_044e.png

Gravité

Le centre du bas de chaque lettre reste sur le tracé, tandis que le reste de chaque lettre est parallèle au tracé.

images/c6ics_044f.png

Définir les options d’un texte curviligne

Sélectionnez le texte curviligne avec l’outil Sélection IMAGES/icp90.PNG.

 Texte – Texte curviligne – Options de texte curviligne

IMAGES/06SF58N.png

Veillez à ce que l’option Aperçu soit cochée pour visualiser directement les modifications apportées au texte.

Sélectionnez le type d’Effet dans le menu correspondant.

Sélectionnez dans la liste Aligner sur le tracé ce qui sera aligné au tracé : Ascendante (PC) ou Jambage supérieur (Mac) (haut des lettres comme b, d, f), Descendante (PC) ou Jambage inférieur (Mac) (bas des lettres comme g, j, p), le Centre ou la Ligne de base (bas commun à toutes les lettres).

Lorsque la courbe est fortement concave, il arrive que les lettres situées en haut de la courbe soient un peu trop espacées. Définissez alors un Espacement positif pour rapprocher les lettres ; un espacement négatif espacera les lettres.

images/c6ics_044h.png

Ici, nous avons appliqué un espacement de 8 points sur la deuxième figure.

Cochez l’option Symétrie pour placer le texte symétriquement de l’autre côté du tracé :

images/c6ics_044i.png

Cliquez sur le bouton OK.

Placer du texte dans une forme

Vous pouvez écrire du texte dans une forme, par exemple dans une ellipse.

Saisir le texte

Tracez votre forme.

Sélectionnez l’outil Texte captif IMAGES/06SF59N.png ou l’outil Texte captif vertical IMAGES/06SF05N.png.

Cliquez sur le tracé puis saisissez votre texte.

images/c5042.png

Pour agrandir votre zone de saisie, sélectionnez l’outil Sélection IMAGES/icp90.PNG puis cliquez sur l’objet.

Cliquez sur une des poignées et faites-la glisser.

images/c5043.png

Convertir du texte captif en texte de point

Sélectionnez la forme contenant du texte avec l’outil de sélection.

Double cliquez sur le point à droite pour transformer le texte captif en texte de point.

IMAGES/06SF75N.png

En double cliquant sur un texte de point il redeviendra captif par défaut dans une forme rectangulaire.

IMAGES/06SF76N.png

Modifier l’orientation du texte

Pour transformer uniquement l’orientation de la forme contenant le texte, sélectionnez la forme à l’aide de l’outil Sélection IMAGES/icp90.PNG.

Positionnez le curseur, selon le cas, au-dessus, au-dessous, à droite ou à gauche de l’une des poignées de l’objet (le curseur apparaît sous la forme images/p80i01.png) puis effectuez un cliqué-glissé pour faire tourner votre forme.
images/c5x001.png

Pour transformer l’orientation de la forme et du texte, sélectionnez la forme à l’aide de l’outil Sélection IMAGES/icp90.PNG.

Cliquez sur l’outil Rotation IMAGES/06SF60N.png puis effectuez un cliqué-glissé dans le sens de la rotation.
images/c5x002.png

Pour plus de détails sur cet outil, reportez-vous au titre Appliquer une rotation à un objet du chapitre Transformation des objets.

Ajuster un mot dans toute la largeur de l’objet

Si vous voulez qu’un mot occupe toute la largeur de la forme, sélectionnez-le à l’aide de l’outil IMAGES/06SF01N.png.

 Texte – Ajuster en largeur

images/c5044.png

Lier du texte entre plusieurs objets

Vous pouvez lier des blocs de texte pour, par exemple, remplir plusieurs éléments placés à des endroits différents ou pour déplacer en même temps plusieurs blocs de texte.

Première méthode

Activez l’outil Sélection IMAGES/icp90.PNG.

Sélectionnez le bloc de texte concerné ; il ne doit pas s’agir d’un bloc de texte vectorisé.

Maintenez la touche Shift enfoncée puis cliquez sur le ou les objets avec lesquels vous souhaitez créer le lien ; cela peut être des objets texte, mais aussi des objets créés avec l’outil Plume (ils doivent être fermés) ou encore des objets tels que des rectangles, des ellipses, des étoiles…

images/c6ics_045.png

 Texte – Texte lié – Créer

images/c6ics_046.png

Les objets liés sont reliés entre eux par un trait ancré au port de chacun de ces objets. La flèche visible dans chaque port indique que l’objet est lié à un autre.

Deuxième méthode

Sélectionnez l’objet texte concerné à l’aide de l’outil Sélection IMAGES/icp90.PNG.

Cliquez sur le port de sortie de l’objet texte sélectionné (carré visible dans la partie inférieure de la bordure droite) si vous souhaitez que l’excédent de texte du bloc de texte sélectionné s’écoule dans l’objet sur lequel vous allez cliquer.

À l’inverse, cliquez sur le port d’entrée de l’objet texte sélectionné (carré visible dans la partie supérieure de la bordure gauche) si vous souhaitez que l’excédent de texte de l’objet sur lequel vous allez cliquer s’écoule dans le bloc de texte sélectionné.

Le pointeur de la souris apparaît sous cette forme : images/textflow.png.

Pour créer un lien avec un objet existant (sauf un objet texte), cliquez sur le tracé de l’objet concerné.

Pour créer un lien avec un bloc de texte, cliquez sur le texte correspondant.

Pour créer un lien avec un nouvel objet, cliquez sur une partie vide du plan de travail pour créer un objet identique à l’objet d’origine ou réalisez un cliqué-glissé pour créer un objet rectangulaire.

images/c6ics_048.png

Afficher/masquer les liens de texte

Il s’agit ici d’afficher ou de masquer les liens (traits) reliant les objets liés pour tout le document. Par défaut, les liens de texte sont visibles.

Pour afficher les liens de texte, utilisez la commande Affichage – Afficher le texte lié ou le raccourci-clavier CtrlShift Y (PC) ou CmdShift Y (Mac).

Pour masquer les liens de texte, utilisez la commande Affichage – Masquer le texte lié ou le raccourci-clavier CtrlShift Y (PC) ou CmdShift Y (Mac).

Même si les liens (traits) ne sont plus visibles, vous voyez qu’un objet est lié à un autre lorsqu’une flèche est visible dans un port de celui-ci : images/i111b.png.

Supprimer des liens de texte

Pour rompre le lien entre deux objets, sélectionnez un objet lié puis faites un double clic sur le port de sortie pour rompre le lien avec l’objet suivant ou faites un double clic sur le port d’entrée pour rompre le lien avec l’objet précédent.

Le texte est déplacé dans le premier objet, mais les autres liens sont conservés.

Pour libérer un objet d’un texte lié, sélectionnez l’objet concerné puis utilisez la commande Texte – Texte lié – Annuler la sélection.

Le texte contenu dans l’objet libéré se déplace dans l’objet lié suivant, s’il existe. Ainsi, l’objet lié précédent (de l’objet libéré) est désormais lié avec l’objet lié suivant (de l’objet libéré).

Pour supprimer tous les liens en laissant le texte en place, sélectionnez les objets liés concernés puis utilisez la commande Texte – Texte lié – Supprimer le lien.

Habiller un objet graphique

Créer l’habillage

Le texte sera réparti alors autour de l’objet qu’il ”habille”.

Créez un bloc de texte.

Créez une forme et placez-la au-dessus du texte.

Sélectionnez le bloc de texte et la forme avec l’outil Sélection IMAGES/icp90.PNG.

Objet – Habillage de texte – Créer

Une fenêtre d’information s’ouvre : cliquez sur le bouton OK.

Paramétrer l’habillage de texte

Sélectionnez le bloc de texte et la forme avec l’outil Sélection IMAGES/icp90.PNG.

Objet – Habillage de texte – Options d’habillage de texte

La fenêtre Options d’habillage de texte apparaît.

Cochez l’option Aperçu pour visualiser vos modifications.

Saisissez, dans la zone Décalage, l’espacement entre l’objet et le texte.

IMAGES/06SF61N.png

Cochez l’option Inverser l’habillage pour placer le texte dans la zone de superposition du bloc texte et de l’objet servant à habiller.

images/c6ics_f.png

Cliquez sur le bouton OK.

Pour annuler cette manipulation, utilisez la commande Objet – Habillage de texte – Annuler.

Modifier l’habillage

Vous pouvez déplacer, transformer la forme utilisée pour l’habillage.

images/p83x001.png

Pour déplacer la forme, utilisez l’outil Sélection directe IMAGES/icp101.PNG ou Sélection directe progressive IMAGES/06SF62N.png (dans le cas où plusieurs formes constituent votre objet) pour la sélectionner puis effectuez un cliqué-glissé pour la déplacer.

Pour transformer la forme (taille, rotation, déformation…), sélectionnez-la à l’aide de l’outil Sélection directe IMAGES/icp101.PNG ou Sélection directe progressive IMAGES/06SF62N.png puis, selon la transformation à réaliser, utilisez l’outil Sélection IMAGES/icp90.PNG ou l’outil de transformation adéquat (par exemple, l’outil IMAGES/06SF60N.png permet de réaliser une rotation) pour effectuer vos modifications.

images/p84x001.png

Exemple : sélection des cerises avec l’outil Sélection directe progressive puis avec l’outil Sélection et déplacement des cerises par un cliqué-glissé.

Vectoriser des polices

Vous pouvez vectoriser vos polices pour modifier par exemple leur espacement ou leur forme.

Sélectionnez l’objet texte concerné.

– Texte – Vectoriser ou CtrlShift O (PC) ou CmdShift O (Mac)

images/c6ics_026.png
Chaque caractère devient alors un objet vectoriel. Les points bleus représentent les différents points d’ancrage. Ils sont modifiables avec les outils associés à l’outil Plume ou l’outil de Sélection directe IMAGES/icp101.PNG.
images/c6ics_027.png

Importation et utilisation de modèles

Définition des paramètres d’exportation pour l’impression ou le Web

Exporter un document

Une fois que vous avez créé une illustration, vous pouvez l’enregistrer dans un format qui permettra son utilisation dans une autre application : BMP, JPEG, PSD (l’export vers Photoshop place votre illustration sur un calque, séparé du fond de l’image)…

Pour exporter votre illustration, faites Fichier – Exporter.

Pour plus de détails sur les exportations, reportez-vous au chapitre Images pour le Web.

Créer un assemblage de fichiers

L’assemblage de fichiers permet d’exporter dans un seul et même dossier tous les éléments qui constituent un fichier Illustrator. Dans le cas ci-après, le fichier utilise une image importée ainsi qu’une police de caractères.

IMAGES/02SF39N.png

Ouvrez le menu Fichier – Assemblage et choisissez l’emplacement, le nom du dossier et les éléments à rassembler. Notez que seules les polices utilisées seront copiées et non pas les familles entières. Vous devrez également accepter de respecter les droits de propriété. Cliquez sur Assemblage pour terminer.

IMAGES/corr_015.png

Une fois l’assemblage terminé, le dossier de destination comprend :

  • Le dossier Fonts : les polices de caractères utilisées dans le document.

  • Le dossier Links : les images liées.

  • Le Rapport : un fichier texte contenant les informations sur le document.

  • Le fichier .ai (Illustrator) : Il s’agit d’une copie du fichier original qui reste toujours à l’emplacement ou vous l’avez enregistré initialement.

Imprimer un document

Les fonctionnalités d’impression sont regroupées dans une seule et même fenêtre afin de faciliter le paramétrage de l’impression.

 Fichier – Imprimer ou Ctrl P (PC) ou Cmd P (Mac)

 Veillez à ce que l’option Général soit sélectionnée dans la zone visible au-dessus de l’aperçu.

IMAGES/15SF02N.png

 Précisez le nombre de Copies à imprimer dans la zone correspondante ; si votre illustration est composée de plusieurs pages, l’option Copies assemblées permet alors de trier différents exemplaires imprimés. En effet, si cette option est cochée, Illustrator imprime toutes les pages du premier exemplaire puis toutes les pages de l’exemplaire suivant… À l’inverse, Illustrator imprime tous les exemplaires de la première page puis tous les exemplaires de la page suivante.

L’option Copies assemblées est indisponible si votre illustration est composée d’une seule page.

 Si les pages de l’illustration doivent être imprimées en ordre inverse, cochez l’option Inverser l’ordre.

 Si vous souhaitez imprimer l’intégralité de votre support en ignorant les plans de travail, cochez l’option Ignorer les plans de travail.

 Si certains plans de travail ne contiennent pas d’illustrations, cochez l’option Ignorer les plans de travail vides si vous ne souhaitez pas les imprimer.

 Si votre illustration est composée de plusieurs pages, spécifiez l’étendue de l’impression en activant une des options associées à l’option Plans de travail :

Tout

Permet d’imprimer toutes les pages de l’illustration.

Etendue

Permet d’imprimer quelques pages dont vous spécifierez les numéros dans la zone de saisie correspondante : pour imprimer plusieurs pages qui se suivent, tapez le numéro de la première, un tiret puis le numéro de la dernière (par exemple, pour imprimer de la page 1 à la page 3, tapez : 1-3). Si les pages à imprimer ne se suivent pas, séparez les numéros par des virgules (par exemple, pour imprimer les pages 1 et 3, tapez 1,3). Si votre illustration contient plusieurs plans de travail et que seuls certains doivent être imprimés, spécifiez les numéros des plans de travail à imprimer dans cette zone.

 Sélectionnez une Taille du support de page dans la liste correspondante ; choisissez l’option Personnalisé si le fichier PPD associé à l’imprimante l’autorise puis spécifiez la Largeur et la Hauteur du format dans les zones correspondantes.

 En cochant la case Rotation automatique, vous n’avez pas besoin de préciser l’orientation du papier, qui sera automatiquement adaptée au format de l’illustration. Pour forcer l’orientation, décochez cette case et cliquez sur l’icône correspondante à droite.

L’option Transversal permet de faire pivoter l’illustration à 90° ; cette option est indisponible si vous n’utilisez pas un fichier PPD prenant en charge l’impression transversale ainsi que les formats de page personnalisés.

 Cliquez sur un des boutons carrés de l’option Position IMAGES/15SF03N.png pour définir l’endroit à partir duquel se fera l’impression ou spécifiez les valeurs de positionnement dans les zones de saisie X et Y.

 Modifiez éventuellement l’échelle d’impression en activant une des options suivantes :

Ne pas mettre à l’échelle

Illustrator ne met pas le document à l’échelle.

Page entière

Illustrator adapte automatiquement le pourcentage de mise à l’échelle en fonction de la surface imprimable.

Personnalisé

Permet de définir une échelle personnalisée en saisissant les valeurs de pourcentage souhaitées (1 % à 1000 %) dans les zones L et/ou H. Pour conserver les proportions entre la largeur et la hauteur, veillez à ce que le bouton IMAGES/15SF04N.png soit actif. À l’inverse, cliquez sur ce bouton pour le désactiver.

Pages juxtaposées

Permet de gérer l’impression sur deux pages à raccorder ; dans ce cas, précisez la zone chevauchement.

Zones juxtaposées

Permet l’impression sur deux pages sans chevauchement.

 Choisissez les calques que vous souhaitez imprimer en sélectionnant une des options de la liste Imprimer les calques : Calques visibles et imprimablesCalques visibles ou Tous les calques.

 Si votre plan de travail ne peut pas être contenu sur une seule page, activez l’option Etendue de mosaïque pour choisir l’étendue des pages à imprimer.

Modifiez éventuellement l’Echelle de la mosaïque en cochant l’option correspondante puis en saisissant les valeurs de pourcentage souhaitées dans les zones L et/ou H.

Si vous ne souhaitez pas imprimer toutes les pages de la mosaïque, cochez l’option Etendue de mosaïque puis spécifiez les numéros des pages à imprimer (pour plus d’explication, reportez-vous à l’option Etendue de ce titre).

 Cliquez sur le bouton Imprimer.

Infos formation

  • Lectures 23
  • Evaluations 0
  • Durée 14 heures / 2 jours
  • Niveau Tous niveaux
  • Langue Français
  • Apprenants 0
  • Certificat Non
  • Certification TOSA / ICDL

Formateur pour Différents OF sur Lyon et Paris, Photoshop, Illustrator, Indesign, Affinity Photo, Designer, Publisher, suite Microsoft, MS Project, Autocad...

Dirigeant - Chef de projet ACTION STUDIOCOM (depuis 2005)

Conseil et plan média sur support web et print. réalisation de plaquettes, catalogues... (Caisse d'épargne, Reuters, Garel...)
Réalisation des cahiers des charges
Conception et réalisation de charte graphique. (Action Reprise, Aatiko, Domuneo...)
Gestion de projet, du brief client à la mise en production et suivi.

En formation continue depuis 1995 

Responsable Pédagogique - Formateur AFIP

Formation sur les logiciel prépresse et web (suite Adobe, HTML, CSS, Flash, Dreamweaver...)
Formation en communication - marketing et création graphique

Directeur artistique Junior Agence Euro RSCG

Brief client, mise en place du plan média.
Responsable d’un pool de créatif, d’infographiste et développeurs web.
Brainstorming, story board, conception et réalisation de charte graphique.
Gestion de projet et suivi client

Infographiste - Webdesigner Agence ARTOS

Création de plaquette, logotype, catalogue et tous support print
Création et développement de site internet vitrine et e-boutique

Examens

Note moyenne

0
0 notation

Note détaillée

5
0%
4
0%
3
0%
2
0%
1
0%